INGEO geometre expert INGEO geometre expert INGEO geometre expert INGEO Geometre expert 62 59 Contact INGEO Geometre expert 62 59 Agences INGEO Geometre expert 62 59 INGEO Geometre expert 62 59 reference INGEO Geometre expert 62 59 espace securise INGEO Geometre expert 62 59 Ingeo environnement Ingeo YouTube Ingeo Twitter Ingeo Facebook
Actualité INGEO

INGEO

Ingénierie - Géomètre-Expert

Une pluralité de compétences au service de vos projets.

INGEO

INGEO, société d’INGénierie et de GEOmètres-Experts, vous offre un accompagnement fort de compétences et de technologies les plus récentes.

03.21.38.15.21

CHOCQUES: Inauguration du centre-bourg rénové par le Ministre JM BAYLET (maîtrise d'oeuvre INGEO)

[Publié le 07/12/2016]

"Jean-Michel Baylet,  encore ministre, a inauguré  le centre-bourg rénové

C’était juste : à un jour près, la première tranche de la réhabilitation   du centre-bourg de Chocques était privée d’inauguration ministérielle !   Mais Jean-Michel Baylet était encore ministre quand il a coupé le ruban hier.

   



Venir dans le Pas-de-Calais pour manger du foie gras, c’est un événement ! » Jean-Michel Baylet n’a pas fait le déplacement pour goûter les produits du terroir chocquois.
Le ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités n’est pas venu de son Sud-Ouest natal les mains vides: il a apporté le concours de l’État à la réhabilitation du centre-bourg qu’Yvon Massart inaugurait hier.
Une enveloppe de 275 000 € sur un total d’1,1 M€ pour la première tranche, « vous êtes un peu le père Noël avant l’heure », lui lance le maire.

TRÊVE DE NOËL
Rien de plus normal pour le député Stéphane Saint-André : « Il y a les villes centres mais on ne peut pas faire des petites communes des cités-dortoirs sans âme et sans vie. »
Les travaux de cette première tranche, interrompus pour la période de Noël, s’achèveront au printemps. L’entrée de ville, la rue Principale et la rue de l’Église ont bénéficié d’un coup de jeune. « Il nous reste 100 mètres à faire pour boucler la boucle jusqu’à l’école », se réjouit Yvon Massart, fier du chemin accompli. « J’ai voulu lancer la réhabilitation dès mon élection en 2001 et je me suis retrouvé face à un monstre, je ne savais pas par où commencer ! »
Mais pas question de s’arrêter en si bon chemin : « Mon grand-père m’a appris qu’il faut toujours finir ce qu’on a commencé », reprend l’élu.
Invitation à peine déguisée à renouveler le geste gouvernemental pour la deuxième tranche (700 000 €), dont les travaux commenceront fin 2017, puis la troisième. «Pour celle-là, ça ne coûte rien de m’engager, ce ne sera pas avant 2019 ! », plaisante Jean-Michel Baylet, qui démissionnera aujourd’hui, comme tout le gouvernement Valls. "

 
 La Voix du Nord - edition Béthune du 6/12/16



TrackBack URL pour ce sujet:    http://www.ingeo.fr/actualites-detail_news-302.html