INGEO geometre expert INGEO geometre expert INGEO geometre expert INGEO Geometre expert 62 59 Contact INGEO Geometre expert 62 59 Agences INGEO Geometre expert 62 59 INGEO Geometre expert 62 59 reference INGEO Geometre expert 62 59 espace securise INGEO Geometre expert 62 59 Ingeo environnement Ingeo YouTube Ingeo Twitter Ingeo Facebook
Actualité INGEO

INGEO

Ingénierie - Géomètre-Expert

Une pluralité de compétences au service de vos projets.

INGEO

INGEO, société d’INGénierie et de GEOmètres-Experts, vous offre un accompagnement fort de compétences et de technologies les plus récentes.

03.21.38.15.21

Berck - "La rénovation de la place de l’Entonnoir, un chantier titanesque" : La Voix du Nord du 24/09/2017

[Publié le 26/09/2017]


"Berck s’apprête à requalifier la place de l’Entonnoir. Un projet d’une telle ampleur que la ville n’en a plus connu de pareil depuis longtemps. Une réunion publique est organisée ce lundi soir, lors de laquelle les vues de la future place seront dévoilées. En préambule, voici pour vous quelques clés de compréhension.



1 - Des travaux colossaux
Oubliez la place telle que vous la connaissez. Ce que le maire de Berck Bruno Cousein dévoilera lundi soir n’a rien à voir avec l’existant. Le chantier démarrera à l’angle de la rue Carnot et de l’avenue Francis-Tattegrain pour s’étendre jusqu’au parapet de la rose des vents, englobant toute la place et l’avenue Marianne-Toute-Seule.
Marteaux-piqueurs et pelleteuses vont carrément rayer de la carte l’actuel Entonnoir. De la gestion des eaux pluviales aux lampadaires en passant par le revêtement et le mobilier urbain, tout sera rénové, modernisé, embelli dans cette surface de deux hectares. L’idée : « Requalifier l’image de Berck  », résume le maire.




2 - Retrouver l’ambiance de l’estuaire
À cet endroit se trouvait l’embouchure de l’Arche. L’estuaire s’est ensablé et l’on y a construit la place après la Seconde Guerre mondiale. Depuis, les tendances architecturales ont évolué : plus question de bétonner à tout va. Comme on le verra ce soir, le projet se veut être le reflet des ambiances, formes et couleurs de la baie d’Authie. «  Nous voulons donner une tout autre sensation au promeneur par le biais des matériaux utilisés et de l’harmonie de l’espace  », poursuit l’élu.
Il s’agit aussi de pouvoir adapter facilement et rapidement cet espace aux usages pendant et hors saison en tenant compte des contraintes sécuritaires. Une partie du mobilier urbain, choisi pour sa polyvalence, pourra ainsi être déplacé au gré des besoins.




3 - Quid des activités et des friteries ?
Bruno Cousein assure avoir rencontré tous les acteurs de la place de l’Entonnoir. En dehors du saut à l’élastique, tous sont conservés. Mini-golf, manège, rosalies, petit train… Les boulistes pourront toujours se retrouver le long de la promenade qui traversera la place.
On ne touche pas à la statue du fusilier marin. En revanche, le square disparaît au profit d’un espace de jeux pour enfants.
Quant aux gérants des deux baraques à frites, il leur a été proposé de passer à des friteries « en dur », du type de ce qui s’est fait sur le port d’Étaples.




4 - Circulation et stationnement repensés
L’essentiel du flux de circulation sera orienté vers l’avenue Marianne-Toute-Seule, désormais en double sens de circulation. Au bout, il sera toujours possible de tourner à gauche ou à droite sur l’esplanade Parmentier.
L’avenue Tattegrain restera ouverte aux voitures mais en sens unique vers la mer et limitée à 30 km/h. Elle pourra occasionnellement être rendue piétonne.




Toute la chaussée sera mise en « plateau » : comprenez par-là qu’il n’y aura plus de bordures. La limite entre la route et les espaces piétons pouvant être matérialisée par du mobilier urbain, des plantations…
Hormis quelques places devant l’office de tourisme, tout le stationnement sera amené le long de l’avenue Marianne-Toute-Seule. De 110 places aujourd’hui, on passera à 128 après travaux.




5 - Quand, combien ?
Les travaux démarreront le 16 octobre pour s’achever «  juste avant les rencontres de cerfs-volants 2019  ». Vous avez bien lu : 2019. Bruno Cousein le reconnaît, l’ensemble aurait pu être mené en un an tambour battant. Cela aurait toutefois engendré une gêne considérable pendant les cerfs-volants et la saison estivale 2018. Pas question de sacrifier le tourisme : le chantier sera suspendu pendant les périodes stratégiques.
Le coût de l’opération se chiffre à 4 377 307 € TTC. C’est la somme la plus importante jamais investie à Berck depuis des lustres. C’est aussi «  le plus gros morceau  » et la «  première phase  » d’un vaste projet englobant l’esplanade Parmentier de bout en bout et pour lequel aucun calendrier n’est arrêté pour l’heure.





LA RÉUNION PUBLIQUE
Elle a lieu ce lundi soir à 19 h au Kursaal. Le projet de rénovation et les vues réalisées par les architectes seront présentés. Tous les Berckois sont invités à y participer et à y poser leurs questions."



TrackBack URL pour ce sujet:    http://www.ingeo.fr/actualites-detail_news-357.html